<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=44935&amp;fmt=gif">

Anxiété au travail : la détecter et l'apprivoiser

Veiller sur son anxiété

Note de l'éditeur: Le spectre de l'anxiété, y compris la vaste gamme de diagnostics d'anxiété clinique, est varié et complexe. Les personnes peuvent être anxieuses sous des formes légères à modérées ou occasionnelles, ou vivre à temps plein avec un trouble anxieux grave. Si, à un moment quelconque, vous sentez que vos sentiments d'anxiété affectent négativement votre vie quotidienne, n'hésitez pas à demander l'aide d'un professionnel. Si vous êtes actuellement aux prises avec un traitement pour votre anxiété ou si vous recherchez un traitement, nous vous soutenons !

Vendredi, 15 heures. Vous devez rendre votre projet à 17h . Vos mains transpirent, votre cœur bat à mille à l'heure et vous n'arrivez pas à reprendre votre souffle.

Au fur et à mesure que l'horloge tourne, vous vous sentez encore plus mal—et lorsque vous terminez votre projet (dans les meilleurs délais), vous n'êtes plus qu'une boule de nerfs anxieuse.

Nous sommes tous passés par là ! Peu importe qui vous êtes, ce que vous faites ou votre lieu de travail—à un moment donné, presque tout le monde ressent une certaine anxiété liée au travail. Plus vous avancez dans votre carrière, plus vous êtes susceptible de faire face à une situation (qu'il s'agisse d'une échéance imminente, d'une liste de tâches apparemment interminable ou d'un entretien difficile) qui peut rendre tout le monde anxieux, stressé, mal à l'aise.

Cependant, même si vous pouvez présumer que ces symptômes signifient que quelque chose ne va pas, ils sont en réalité tout à fait normaux - et si vous savez comment exploiter ces sentiments, ils peuvent même vous être utiles.

«Les gens ont peur de l’anxiété et pensent qu’il y a quelque chose qui ne va pas s’ils la ressentent», déclare Dr. Alicia Clark , psychologue et auteure de Hack Your Anxiety : How To Make Anxiety Work For You In Life, Love, and All That You Do (ou, en français, Gérer son anxiété : comment résoudre le problème de l’anxiété dans la vie, l’amour et tout ce que vous faites). "[Mais] nous ne fonctionnons pas de manière optimale sans un certain niveau de stress et d'anxiété." La différence, il est important de le souligner, est que l'anxiété peut sérieusement affecter notre efficacité (et notre vie) et il est bon de reconnaître quand demander de l'aide (voir la note de l'éditeur). 

Ainsi, un certain niveau d'anxiété peut vous aider à vous surpasser ... mais comment cela fonctionne-t-il exactement? Comment pouvez-vous «pirater» votre anxiété au travail et l'utiliser pour tirer le meilleur parti de vous-même et augmenter votre efficacité ?

Anxiété VS efficacité : action et interaction

Avant d'apprendre à gérer votre anxiété au travail, il est important de comprendre comment l’anxiété et l'efficacité sont liées.

"Je commence généralement par discuter de la relation entre efficacité et anxiété au travail par une étude qui a été conduite maintes et maintes fois", explique Clark. "On l'appelle désormais la loi Yerkes – Dodson."

Selon la loi Yerkes-Dodson, les performances augmentent avec l'éveil mental ou physiologique (mot très sophistiqué désignant le stress), mais jusqu'à un certain point. Une fois que le stress a dépassé ce seuil, la performance commence à chuter de façon spectaculaire.

Anxiété au travail : priorités et fausses priorités

En d’autres termes, quand il s’agit d'efficacité, l’anxiété au travail ressemble beaucoup à Boucle d’Or et aux Trois Ours—pas assez de stress et vous n’aurez pas la motivation suffisante pour faire quoi que ce soit. Trop de stress et vous serez tellement submergé/e qu'il peut sembler impossible de faire avancer les choses. Mais si vous parvenez à ressentir juste assez de stress, vous pourrez l'utiliser pour optimiser vos performances et augmenter votre efficacité. "Le meilleur modèle sur la manière dont l'anxiété et le stress interagissent avec l'efficacité correspond à une quantité modérée de stress", déclare Clark.

Donc, la clé est de trouver cet équilibre idéal. Mais comment trouver cette" juste dose" d'anxiété et l'utiliser pour améliorer votre efficacité ?

Conseil # 1: Reformulez votre anxiété

Comme nous venons de le voir, lorsque la plupart des gens sont angoissés, leur première pensée est que quelque chose ne va pas. Ce qui, malheureusement, peut causer encore plus d'anxiété. "J'appelle cela l'angoisse secondaire, car vous êtes anxieux à propos de l'anxiété", dit Clark. "Vous êtes anxieux au second plan à propos de votre expérience émotionnelle d'anxiété."

Mais s'angoisser davantage s'avère complètement contre-productif.

"Lorsque nous avons peur de l'anxiété ... cela augmente notre angoisse et diminue notre efficacité", explique Clark. Quelle est donc la première étape pour gérer l’anxiété et travailler mieux ? Changer votre façon de penser et de regarder le stress et l'anxiété.

Une étude à grande échelle sur le stress, portant sur près de 30 000 participants, a révélé que la perception du stress par les personnes est un meilleur indicateur de santé et d'espérance de vie que la quantité de stress réellement subie. En fait, selon l’étude, les personnes qui subissaient beaucoup de stress sans le percevoir comme nocif pour leur santé avaient moins de risque de mourir—même moins que celles qui n’avaient pas beaucoup de stress au départ.

Morale de l'histoire : si vous pouvez changer votre relation à votre anxiété, vous pouvez changer votre façon de la vivre—et vous pouvez ensuite l'utiliser à votre avantage.

Au lieu de vous dire "je suis anxieux"—et de passer par toutes sortes de pensées négatives, sentiments et expériences physiques qui vont avec—essayez de reformuler votre anxiété au travail et de lui donner un autre nom.

Par exemple, si vous êtes inquiet pour une présentation à venir, au lieu de dire "je suis inquiet pour cette présentation", dites "je suis enthousiaste à l'idée de faire cette présentation". Si vous êtes stressé par une échéance courte, au lieu de dire "j'ai peur de ne pas réussir à tenir les délais", dites "je suis motivé/e pour respecter cette date limite". 💪🏽

Changer simplement ce que vous appelez anxiété peut faire toute la différence, que cela vous rende plus ou moins efficace. La date limite imminente ou la présentation induisant le stress ne changent rien. Mais lorsque vous modifiez votre perception, la façon dont vous ressentez l’anxiété au travail suscitée par ces choses change—et cela peut faciliter l’utilisation du stress pour vous motiver à travailler.

"Lorsque nous nous servons de l'[anxiété] de façon positive en la rendant tolérable, en parvenant à la gérer...nous la rendons productive...[et] positive", déclare Clark.

Conseil # 2: Entrez en synergie avec ce que votre anxiété tente de vous dire ...

À la base, l’anxiété est "une source d’information. Cela nous donne donc des informations sur nous-mêmes, notre environnement, notre avenir ou sur quelque chose d'autre qui est important pour nous", déclare le Dr Clark.

En fin de compte, si vous voulez court-circuiter votre anxiété pour travailler mieux, vous devez déterminer quel message ou quelle information cette anxiété tente de vous envoyer.

Parfois, le message sera limpide (par exemple: si votre entreprise traverse une phase de licenciements massifs, l'inquiétude de perdre son emploi ne fait aucun doute)— mais d'autres fois, il peut s'avérer plus difficile de trouver la véritable raison de votre anxiété au travail.

gif-3

"Demandez vous ce qui vous effraie ? Qu'est-ce qui m'inquiète vraiment ? De quoi ai-je vraiment peur ? », explique le Dr Clark.

Par exemple, vous pourriez ressentir une anxiété croissante à chaque fois que vous allez au travail. Mais d'où vient cette anxiété ? Pensez-vous que votre entreprise actuelle n’est pas la bonne ? Craignez-vous de ne pas vous entendre avec votre nouveau chef ou votre nouvelle équipe ? Êtes-vous stressé/e à propos d'un prochain entretien et des négociations salariales qui l'accompagnent ?

Le fait est que le stress peut provenir de nombreuses sources différentes. Si vous ne savez pas d’où vient votre anxiété ou ce qu’elle essaie de vous dire, il vous faudra peut-être un peu plus de temps. Mais une fois que vous trouverez la cause fondamentale de votre anxiété, ne vous inquiétez pas—vous la reconnaîtrez.

"Il y a ce moment où l'on comprend," Voilà, c'est ça. C’est ce que je ressens", déclare Clark. "Vous saurez reconnaître quelle est votre vérité parce que vous la ressentirez comme telle."

Conseil # 3: Utilisez votre anxiété pour passer à l'action

Vous avez donc compris d’où venait votre anxiété et ce qu’elle essayait de vous dire, mais ce n’est que la première partie de l’équation. Si vous voulez que votre anxiété ait un impact positif sur votre travail, vous devez utiliser ces informations et les utiliser comme catalyseurs d'action.

"Le message est: qu'est-ce qui est sous votre contrôle et pouvez-vous faire avec?", dit Clark.

Une fois que vous commencez à faire des pas dans la bonne direction, "l’anxiété n’est plus nécessaire. Elle a fait son travail", poursuit Clark. "Elle vous aura incité à identifier, à prêter attention et à agir pour résoudre le problème que celle-ci à mis en exergue." Et, par conséquent, tous ces sentiments anxieux et inconfortables commenceront à s’apaiser.

Disons que vous ressentez de l'anxiété parce que vous avez un article à publier demain et que vous n’avez même pas commencé à penser à l’écrire (... ou peut-être que c’est juste moi?). Le message que votre anxiété envoie est "hé, vous avez une date limite, et il est temps de vous mettre au travail!"  Une fois que vous vous êtes retroussé/e les manches et que vous vous avez commencé à travailler, votre anxiété a accompli son rôle : vous ne vous sentirez donc pas comme une boule de nerfs pendant que vous rédigez votre article.

Et vous savez le meilleur ?

Il n’est pas nécessaire de résoudre complètement tous les problèmes potentiels de votre travail (ou de votre vie) pour en récolter les fruits—il suffit de prendre des mesures suffisantes pour relancer votre productivité et réduire votre anxiété. "Le simple fait de prendre ces mesures soulagera une partie de l’anxiété même qui vous poussait à vous mettre au travail", déclare Clark. "Rappelez-vous—[l'anxiété] est là pour vous aider à entrer dans une action productive ... afin que vous puissiez donner le meilleur de vous-même."

Photo d'Alicia Clark, auteure de Hack Your Anxiety: How To Make Anxiety Work For You In Life, Love, and All That You Do «Lorsque nous nous servons de l'[anxiété] de façon positive en la rendant tolérable, en parvenant à la gérer...nous la rendons productive...[et] positive »
- Dr. Alicia Clark

 

Quand l'anxiété au travail dépasse les bornes

Nul ne peut nier que le degré d’anxiété approprié peut aider à vous motiver et vous inciter à travailler plus et mieux—mais il existe indéniablement un seuil à partir duquel l’anxiété devient nuisible.

"Il est intéressant de distinguer ce qui est normal par rapport à ce qui ne l’est pas. Et je pense que tout se résume en réalité à l'impact de [l'anxiété] sur vous-même—et est-ce que cela vous aide à donner le meilleur de vous-même ou est-ce que cela vous entrave ?, "déclare Clark.

Si vous trouvez que votre anxiété est accablante, que vous êtes incapable de vous détendre ou que cela vous empêche de vivre le genre de vie que vous voulez vivre (que ce soit au travail, à la maison ou ailleurs), cela pourrait être plus profond. Il peut alors s'agir d'anxiété grave, chronique ou de trouble d'anxiété cliniquement diagnostiquable. Dans ce cas, il est important de chercher de l’aide et le soutien dont vous avez besoin pour maîtriser votre anxiété et vous sentir plus heureux, en meilleure santé et plus efficace.

Accepter votre anxiété au travail quand elle vous aide à faire la différence

Nous avons été conditionnés pour fuir l’anxiété. Trop d’anxiété au travail est une chose ni bonne ni saine pour quiconque. Mais accepter l’expérience quotidienne normale de l'anxiété (qui, disons-le, fait partie intégrante l’être humain) peut réellement vous aider à rester motiver.

"L'[Anxiété] nous aide-t-elle à donner le meilleur de nous-même ? Elle nous rappelle à ce qui compte vraiment pour nous. Cela nous aide à nous rappeler que les choses auxquelles nous ne faisons pas toujours attention sont également importantes. Et cela nous rappelle nos objectifs et les choses qui nous tiennent le plus à cœur", déclare Clark.

Il est temps de croquer la vie à pleine dents. Acceptez ce stress et au boulot !


Traduit et adapté affectueusement par Claire Laribe.

Nous souhaitons vous entendre. Retrouvez-nous sur Twitter (@trello) ou écrivez-nous sur support@trello.com.

À lire également : Faites avancer votre carrière avec les conseils de Liane Davey, auteure d'un bestseller du NYTimes et experte en développement professionnel

Trello Business Class vous connecte à vos outils préférés, tels que Salesforce, Github et bien d'autres.

En Savoir plus!