<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=44935&amp;fmt=gif">

“Ce n’est pas mon boulot” - les pièges derrière cette phrase anodine

attitude-positive-au-travail

Cela peut arriver à n’importe qui.

Vous êtes en train de réduire votre longue to-do liste tâche par tâche, et votre collègue arrive à votre bureau ou vous envoie un message sur Slack. Il vous demande un coup de main pour finaliser une présentation et convertir à nouveau un document un peu casse-pied en PDF. Au lieu de refuser gracieusement d’offrir votre aide, vous vous exclamez: “Ce n’est pas mon boulot !”

Vous avez probablement dit ça un jour ou l’autre. Et vous l’avez probablement dit sans arrière-pensée. Cependant, répondre à un collègue que la tâche n’est pas de votre ressort peut être perçu comme une attitude négative au travail. L’attitude qui consiste à se protéger parce que “Ce n’est pas mon boulot” est l’une des cinq principales habitudes qui freinent votre carrière. Une étude de VitalSmarts montre que 97% des employés présente au moins une de ces habitudes quotidiennement.

“Ne vous détournez pas” (Don’t Do Nothing) est l’une des valeurs les plus importantes chez Trello. Cela signifie que si vous êtes confronté à un problème, vous êtes invité à prendre une décision pour mener à sa résolution - que ce soit en résolvant le problème vous-même si c’est possible ou en informant l’équipe ou la personne responsable. Corollaire: ne jamais considérer que quelqu’un d’autre va régler le problème à votre place.

Cela nous amène à une petite histoire:

Il était une fois quatre individus qu'on appelait Tout le monde - Quelqu'un - Chacun - et Personne. Il y avait un important travail à faire, et on a demandé à Tout le monde de le faire. Tout le monde était persuadé que Quelqu'un le ferait. Chacun pouvait l'avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit. Quelqu'un se fâcha car c'était le travail de Tout le monde ! Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait… En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun parce que Personne n'avait fait ce que Quelqu'un aurait pu faire.

Comme vous pouvez le voir, ce type d’attitude au travail peut rapidement créer un état d’esprit qui conduit à des situations difficiles. Alors quels sont les causes et les pièges à éviter pour avoir une attitude positive au travail? Comment l’habitude de “Ne pas se détourner” peut être bénéfique pour votre carrière? Comment pouvez-vous décliner votre aide de manière appropriée lorsque vous êtes déjà submergé, en train de travailler dans l’urgence?

Voyons quelques attitudes positives au travail inspirées d’entreprises comme Facebook, HubSpot et nos propres équipes.

Les raisons de l’attitude “Ce n’est pas mon boulot” 

Sur le moment, refuser votre aide pour aider à préparer la présentation trimestrielle du lendemain peut vous sembler une bonne idée... Vous êtes sauvé! Jusqu’à la réunion le lendemain où vous voyez de grossières erreurs de frappe illustrer les diapositives.

Les raisons qui vous poussent à agir de la sorte sont plus profondes qu’on ne le pense et peuvent desservir votre responsabilité et votre réputation. Si vous avez l’impression de souvent répéter cette phrase dernièrement, voici des causes possibles:

  • Vous ne vous sentez plus impliqué par votre travail.
    Et vous n’êtes pas le seul. C’est le cas de 87% des employés dans le monde. Une étude de Steelcase comparant le niveau de bien-être de 17 pays place la France en dernière position, avec seulement 5% des employés qui se sentent satisfaits et impliqués dans leur travail. Si vous voyez que vous avez du mal à maintenir une attitude positive au travail, il est probablement temps de discuter avec votre  manager de l’évolution de votre poste.
  • Vous êtes surbooké.
    Vous refusez d’aider vos collègues parce que vous n’imaginez pas être capable de rajouter la moindre tâche dans votre agenda déjà bien trop rempli. Vous êtes épuisé. C’est malheureusement un problème trop courant. Les symptômes du syndrome de burnout se multiplient et pourraient toucher des millions de Français.

  • Vos responsabilités ne sont pas clairement établies.
    Une étude de London Business School a montré que l’absence de clarté dans la définition des fonctions et de la responsabilité des tâches génère des conflits dans la collaboration des équipes et leur productivité.
    “La collaboration s’améliore lorsque les fonctions de chaque individu dans l’équipe sont clairement définies et bien comprises - lorsque chacun sait qu’il peut réaliser une partie importante de son travail indépendamment des autres membres de l’équipe”.
    En d’autres termes, lorsque vous savez exactement ce que vous avez à faire, vous êtes plus enclin à avoir une attitude positive et à donner un coup de main à vos collègues.

Pour couronner le tout, dans les dynamiques de groupe, il existe un type d’attitude négative au travail appelé “social loafing” ou flânerie sociale. Cela signifie que lorsque vous faites parti d’un groupe, vous avez tendance à moins faire preuve d'initiative (vous pouvez vous reposer sur les autres). Cette attitude peut provoquer chez vos collègues le sentiment que vous n’êtes pas capable d’assumer votre fonction.


Alors assumez une posture et une attitude positive au travail!

Ne regardez plus ailleurs, prenez vos responsabilités; 🙄 🚫 Vous vous entendez moins répéter à vos collègues “Ce n’est pas mon boulot”.

Les avantages de mettre en place une culture du “Ne pas se détourner” 

L’attitude “Ce n’est pas mon boulot” peut se propager rapidement si la direction et les managers n’encouragent pas l’autonomie, la collaboration et la transparence. Si les équipes travaillent chacune dans leur coin et que personne ne se parle, la culture d’entreprise peut être la cause à ces problèmes.

Michael Pryor, co-fondateur et chef de produit chez Trello, revient sur le concept de “Ne vous détournez pas” à chaque grande réunion d’entreprise. Avec cette simple phrase, il rappelle que chaque individu et chaque équipe sont capables et encouragés à résoudre les problèmes et à prendre des décisions sans avoir besoin de l’aval de toute la hiérarchie.

attitude-positive-au-travail-1

Ce type d’attitude positive au travail brise l’effet de silo entre les équipes, de manière à ce qu’un ingénieur par exemple puisse se sentir à l’aise de signaler une erreur dans un post Facebook. Et vice et versa: l’équipe marketing peut signaler un bug dans la dernière mise à jour de l’application. Pour favoriser ce genre d’attitude positive dans l’environnement de travail, personne ne devrait avoir le sentiment de “marcher sur les plates bandes de ses collègues”. Les vraies valeurs se construisent dans l'implication de chaque membre pour les encourager à agir.

Trello n’est pas la seule entreprise à avoir implémenté ce type d’attitude positive au bureau avec succès. Chez Facebook, ce slogan est devenu part entière de leur culture d’entreprise: “Il n’y a rien qui soit le problème de quelqu’un d’autre”. Ils ont même affiché des posters avec ce slogan dans leurs bureaux.

Caitlin Winner, designer chez Facebook, partage dans cet article sur Medium comment cette philosophie l’a encouragé à améliorer et redessiner l’icône des Amis. On ne lui avait rien demandé. Mais elle a observé des problèmes de conception flagrants, en particulier avec l’icône féminine, et elle a souhaité l’améliorer. Lorsqu’elle a terminé ce projet qu’elle avait elle-même initié, Caitlin était nerveuse en pensant à la réaction des autres designers. Elle raconte :

“Timidement, j’ai sauvegardé la nouvelle version de l’icône, sans savoir si j’étais en train d’enfreindre une règle et en imaginant déjà les oppositions que cela irait provoquer parmi les designers qui se demanderaient pourquoi je tenais tant à modifier le kit d’icônes de Facebook. Au lieu de tout cela, presque comme par magie, la nouvelle icône a commencé à apparaître dans les nouveaux produits et les différentes plateformes de l’entreprise.

Ces valeurs, “Ne vous détournez pas” et “Il n’y a rien qui soit le problème de quelqu’un d’autre” permettent de créer des attitudes positives au travail lorsque les conditions sont réunies, à savoir que les entreprises sont menées par des dirigeants qui font confiance et encouragent leurs employés (des recherches ont montré que cela avait un impact sur la satisfaction des employés). Par “encourager”, il faut comprendre que les employés sont impliqués dans la prise de décisions, qu’ils ont de l’autonomie pour réaliser leurs tâches, et qu’ils connaissent l’importance de leur travail au sein de l’entreprise.

HubSpot poursuit la même stratégie pour encourager les attitudes positives au travail. Le 4e article de leur Code de la Culture de HubSpot annonce: “Nous favorisons l’autonomie et la responsabilité”. Cela se traduit également par plus de transparence et de confiance, ce qu’ils traduisent par une recommandation en 4 mots: “Faites preuve de jugement”. Ces quatre mots prouvent la confiance accordée à chaque employé et leur autonomie pour prendre des décisions positives pour leur équipe ou vis à vis du client. La culture de la transparence se traduit par un accès facile à toutes les ressources et informations qui permettent aux employés de se sentir plus responsable de leurs tâches et de prendre des décisions.

____________________________________________________________

katie_burke_round.png

“J’adore le fait que l’humilité et l’autonomie fassent parties de la culture de l’entreprise. L’humilité, à mon sens, signifie que les responsabilités vis à vis du client et de l’entreprise priment sur l’équipe et l’individu, c’est à dire qu’aucune tâche n’est indigne de votre effort, quel que soit votre niveau hiérarchique ou votre ancienneté.
L’autonomie consiste à habiliter chacun à mettre en place des idées et des actions pour relever n’importe quel défi auquel l’entreprise ou les clients doivent faire face - nous souhaitons que tout le monde soit un leader, apporte des solutions, et contribue à améliorer l’entreprise. Pour cela nous fournissons le plus possible d’information et de contexte pour servir d’exemples et inspirer les collaborateurs au quotidien."

 - Katie Burke, DRH à HubSpot

____________________________________________________________

Comment dire non sans se fâcher

Il y aura des moments où vous serez tellement débordé que vous ne pourrez pas aider vos collègues pour cette présentation trimestrielle. Si vous êtes vous-même stressé et l’échéance de votre travail est pour hier, vous pouvez essayer de ne pas dire “Ce n’est pas mon boulot”, mais plutôt: “Désolé, Patrick, j’ai une échéance très serrée et il m’est impossible de contribuer sérieusement à cette présentation”. Patrick peut se sentir blessé par une réaction impulsive, une attitude négative. Cela peut aussi vous desservir lorsque vous aurez besoin du retour d'ascenseur.

De nombreuses alternatives existent au “Ce n’est pas mon boulot”, de manière à maintenir une attitude positive au travail malgré tout:

  • Dire “non” poliment

    On ne dit pas assez souvent “non”, par peur du conflit ou parce qu’on ne veut pas décevoir quelqu’un. Mais il est possible de dire “non” sans être blessant ou négatif. La prochaine fois que votre collègue vous demande de l’aide, commencez votre phrase par: “J’aimerais beaucoup t’aider, mais…” ou “J’adorerai travailler sur ce projet, mais…”, suivi d’explications sur le contexte qui vous incite à vous concentrer sur vos propres devoirs.


  • Définissez dans votre calendrier des moments pour “Créer” et d’autres pour “Manager.”
    Lorsque vous devez vous concentrer sur vos tâches importantes, vous êtes bombardé d’e-mails, appels et notifications en tout genre… savoir si vous êtes plutôt un créatif ou un manager - ou un peu des deux permet de mieux vous organiser au travail en divisant votre calendrier en fonction de cela. Séparez des plages horaires pour votre travail de création et rendez disponible certains moments pour les interruptions - réunions, etc. Partagez votre calendrier de manière transparente pour que les collègues de votre équipe sachent quand ils peuvent faire appel à vous.

Si la phrase “Ce n’est pas mon boulot” nuit à la communication de votre équipe, cela vaut la peine de chercher en profondeur les raisons qui incitent ce type de comportement. Est-ce que c’est dû à une surcharge de travail, à une insatisfaction personnelle? Au niveau de l’organisation et de la culture d’entreprise, est-ce que les dirigeants et les managers ne devraient pas plus encourager les individus ?

Soyez ouvert aux changements, et rappelez-vous: “Ne vous détournez pas!”.

Un employé dont la responsabilité est encouragée est un employé plus heureux. Voyez comment on encourage la culture de l’autonomie, de la transparence et de la collaboration chez Trello, Facebook et HubSpot. 

Et vous, comment est-ce que vous faites face aux habitudes personnelles qui entravent votre carrière? Comment jugez-vous la culture d’entreprise de votre organisation? Racontez-nous!
 

À lire : Comment être productif au travail même lorsque vous vous sentez dépassé

Trello Business Class vous connecte à vos outils préférés, tels que Salesforce, Github et bien d'autres.

En Savoir plus!