<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=44935&amp;fmt=gif">

La philosophie de Tim Ferriss sur la productivité et sur l'atteinte d'objectifs

atteinte-ses-objectifsChaque année nous nous promettons d’être plus productif. Nous faisons un effort sur l’organisation et téléchargeons la toute dernière application qui promet de révolutionner nos vies et surtout nos boîtes mails.

Pour vraiment faire la différence cette année, nous avons décidé d’interviewer Tim Ferriss auteur de The 4-Hour Workweek, sur les problèmes récurrents qui nous empêchent d’atteindre le Nirvana de la productivité.

Trello : La nouvelle année vient de commencer. Quel est votre mantra pour 2016 ?

Tim Ferriss :

Facile, puisque c’est le même chaque année, en une phrase : « Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps ». 

Si j’avais plus d’espace pour répondre, je dirais qu’étudier l’apprentissage accéléré est ce qui changera vraiment votre année. Il est impossible de prédire le futur mais il est possible de laisser la porte ouverte à un maximum d’options en sachant s’adapter facilement. Le “Meta- Apprentissage” rend cette flexibilité possible en vous permettant d’apprendre facilement de nouvelles compétences. Lorsque j’ai écrit The 4-Hour Chef mon but était d’enseigner ce type d’apprentissage avec un maximum d’exemples détaillés.

Vous avez l’impression qu’il vous faudrait une vie entière pour apprendre une nouvelle langue ? Ce n’est pas vrai, il est possible d’atteindre un niveau d’aisance suffisant pour tenir une conversation en 8 à 12 semaines sans problèmes.

En entreprise, les compétences, les compétences requises pour les différents métiers, les outils dont il faudra vous servir, etc vont rapidement évoluer et ce n’est pas le plus fort qui va survivre, mais la personne qui saura le mieux apprendre et s'adapter.

tim-atteinte-ses-objectifs

“Pour maintenir votre cap il est primordial d’apprendre à lister des objectifs clairs, pour protéger votre cap il faut savoir vous défendre face aux priorités des autres.”

-Tim Ferriss, auteur de "La semaine de 4h"

 

Trello :  Quel est le meilleur conseil pour être productif que vous ayez déjà reçu ?

Tim : J’ai reçu pleins de conseils de la part de beaucoup de monde au fil des ans. Le principe que je suis le plus actuellement vient du philosophe-programmeur Derek Sivens. Ce n’est pas limité à la productivité mais cela a un gros impact dans ce domaine. Voici l’idée générale « Si ce n’est pas un franc OUI, alors cela devrait être un NON ».

La manière incisive de penser de Dereck Sivens m’a toujours impressioné, et son essai sur le « Franc oui ou non » est devenu une de mes règles préférées lorsqu’il s’agit de prendre une décision. Voici un aperçu de son blog :

« Pour ceux qui ont l’impression d’être constamment sous l’eau, vous pourriez apprécier la nouvelle philosophie que je suis en train de tester : Si la réponse n’est pas un FRANC OUI, alors c’est un NON.

Cela veut dire qu’avant de m’engager sur quelquechose je m’assure que cette décision me donne envie de dire « Woaw, complètement, c’est absolument incroyable, Oh oui ! » sinon je dis simplement non. Quand vous refusez la plupart des choses vous laissez de l’espace dans votre vie pour vous dédier entièrement à cette chose si rare qui vous aura permis de donner un oui franc. 

Nous sommes tous très occupés. Nous acceptons tous beaucoup de chose. Accepter d'en faire un peu moins est la clef de la réussite. »

Pour réussir, il faut savoir dire oui aux choses inattendues. En d’autres termes, pour savoir ce en quoi vous êtes bons, ce qui vous fait vibrer, il faut être capable de se tromper de chemins régulièrement.

Lorsque votre vie passe de dire oui au tout venant à choisir entre plusieurs choses qui vous plaisent, il vous faut que le non devienne la réponse la plus spontanée. Au lieu d’être celui ou celle qui tient les différents épées vous êtes en fait celui ou celle qui se protège derrière le bouclier.

tim-atteinte-ses-objectifs-2“Si je travaille, je veux le faire avec une concentration maximale, si je ne travaille pas alors je ne veux absolument pas toucher à quoique ce soit qui pourrait me rappeler le travail.”

-Tim Ferriss, auteur de "La semaine de 4h"

De 2007 à 2009 et de nouveau de 2012 à 2013, j’ai dit oui à beaucoup trop de choses que je trouvais « cool ». Est-ce que j’aimerai aller à une conférence en Amérique du Sud ? Écrire un article qui va me prendre beacoup de temps pour un magazine connu ? Investir dans une start-up ou 5 de mes amis ont investi ? « Évidemment que ce serait une expérience sympa » - je me suis engagé et j’ai payé le prix de ces distractions quelques temps après.

Dire oui à toutes ces choses sympas va vous enterrer vivant et vous faire descendre de la première à la seconde division.

Pour maintenir votre cap il est primordial d’apprendre à lister des objectifs clairs, pour protéger votre cap il faut savoir vous défendre face aux priorités des autres.

Si vous ne pouvez pas donner un « franc oui ! » avec un point d’exclamation qui vous vient du fond des tripes alors répondez un poli non, sinon vous allez planter les graines de votre propre destruction.

Une fois que vous avez atteint un niveau de succès professionnel convenable, le manque d’opportunités ne vous tuera pas. C’est de tenter de réaliser 7 des 10 choses cools à faire qui le fera.

atteinte-ses-objectifs-tim

Trello : Une fois que vous arrivez à identifier et exécuter les bonnes opportunités, comment arrivez-vous à maintenir un équilibre entre votre vie professionnelle et personnelle ? Ou comment définiriez vous un bon objectif en général ?

Je suis un grand défendeur de la séparation entre la vie professionnelle et personnelle, en opposition à un soi-disant équilibre entre les deux. Le concept d’équilibre est souvent confondu avec celui de mélange, où les choses personnelles et professionnelles s’alternent dans un espace commun et où une activité qui est censée n'appartenir qu`à un espace se confond dans les deux sphères.

Les problèmes souvent rencontrés à cause de cette confusion sémantique sont : un iPhone checké dans la queue d’un restaurant, un ordinateur portable ouvert alors que votre moitié vous attend au lit, et l’activité qui vous passionnait tant sur les 10 dernières années est maintenant censée payer votre hypothèque.

Si je travaille, je veux le faire avec une concentration maximale, si je ne travaille pas alors je ne veux absolument pas toucher à quoique ce soit qui pourrait me rappeler le travail.

Quand les gens essayent de trouver un équilibre, ils finissent souvent par tout mélanger et dépassent toutes les limites.

C’est ainsi qu’ils finissent par checké leurs emails le week-end entier. Dans une économie de freelancers et de téléphones portables, il est important de se fixer ses propres limites. Par exemple j’ai une politique très stricte de « Pas-de-téléphone-à-côté-du-lit », si mon portable est dans ma chambre, c’est soit qu’il est éteint soit qu’il est en mode avion. Autre exemple : le matin mon téléphone reste éteint jusqu’à la fin de mes 10-20 minutes de méditation et la préparation de mon thé.

Essayez d’être productifs plutôt qu’occupés et reconnaissez que la vie est pleine de relations et d’activités qui doivent être protégées les unes des autres. Concentrez-vous sur une délimitation en bonne et due forme plutôt que sur un équilibre et il se pourrait bien que vous ayez tout d’un coup la sensation qu’un poids vous a été enlevé – c’est ce qu’il m’est arrivé. Choisissez vos propres règles, et choisissez-les intelligemment.

atteinte-ses-objectifs-tim-3Trello: Pensez vous que “suivez votre passion” est un bon conseil professionnel à suivre ? Comment est ce que nous pouvons créer et trouver le métier de nos rêves ?

Tim : Ces deux concepts sont dangereux. Il est facile de fantasmer sur « un métier de rêves », lire à ce sujet et d’envier ceux qui ont quitté le train train quotidien pour soi-disant trouver le nirvana professionnel. Et oui, aujourd’hui une myriade de nouveaux métiers et de nouvelles manières de travailler existent, ce qui nous permet d’assouvir nos passions les plus chères.

Mais comment se sentent réellement les gens qui sont partis suivre cette quête ? Sous la couverture polie du magazine, la réalité n’est souvent pas si rose.

Convertir ses passions en un travail est le meilleur moyen de tuer ces passions. Surfer deux heures par jour le dimanche pour décompresser d’une semaine de travail chargée, peut être considéré comme le paradis, mais se réveiller tous les jours à 6h du matin pour surfer 40h par semaine avec des clients compliqués est une autre paire de manche. Mélanger le plaisir et le travail peut devenir un cocktail psychologique explosif. Si vous dépendez de votre « métier de rêve » ou de votre « passion » pour manger tous les jours ou payer les études de vos enfants, vous allez rapidement tomber sur un os : ces choses qui vous permettaient de vous échapper un peu  sont maintenant votre seule préoccupation de 8h à 18h.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas vous intéresser à votre travail – au contraire, il le faut. Je dis simplement qu’il ne faut pas trop en attendre. Plus l’on charge la mule – que ce soit au travail ou dans son mariage, moins l’on a de chance qu’elle nous mène au bon endroit.

N’attendez pas trop de la vie, mais n’attendez pas trop non plus de votre travail. Dans les deux cas nous n’en n'avons qu’un. Il faut donc savoir le rendre unique.

Vous voulez en savoir plus sur Tim Ferriss et surtout vous voulez tenir votre bonne résolution? Inscrivez vous à la campagne #PrêtsFeuGagnez

Tim Ferriss est un auteur ( La semaine de 4 heures, etc) et un investisseur early-stage ( Uber, facebook, Twitter, Alibaba, etc). Il a aussi un programme télé, The Tim Ferriss Show, qui remet en cause les habitudes de célébrités, multimilliardaires, etc. Pour avoir un avant goût, il conseille de jeter un coup d’œil à ses interviews avec Jamie Foxx et Le commandant de la Navy SEAL.

Trello Business Class vous connecte à vos outils préférés, tels que Salesforce, Github et bien d'autres.

En Savoir plus!