<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=44935&amp;fmt=gif">

Travailler 4 jours par semaine: + de bien être, + de productivité

travailler-4-jours-par-semaine

Pensez à comment vous vous sentez lorsqu’un week-end de trois jours se profile à l’horizon. La joie de ne pas voir votre bureau pendant 72 heures consécutives... c’est un sentiment d’extase lorsque l’horloge se met à pointer la fin du travail. Maintenant imaginez travailler 4 jours par semaine et bénéficier d’un week-end de trois jours TOUTES les semaines.

Qu’en diriez-vous ?

La semaine de 4 jours existe

L’idée de travailler 4 jours par semaine semble impossible, avec des listes de tâches longues comme le bras et une demande croissante en termes de performance. C’est une notion particulièrement difficile pour la génération Y qui constituent maintenant la plus grande partie de la population active américaine. Ce groupe est réputé être la main d’œuvre qui travaille le plus ardemment, prête à travailler au-delà des heures normales et sacrifier des jours de congé pour leur réussite professionnelle.

Les sacrifices personnels faits par ce groupe sont un exemple clair de la raison pour laquelle les États-Unis se situe assez bas en terme d’équilibre vie privée-vie professionnelle selon l'OCDE Better Life Index.

La vérité, cependant, est que près de 43 % des entreprises (selon la Society for Human Resource Management) ont adopté cette philosophie pour travailler 4 jours par semaine et adorent ça.

35 heures/semaine et heures supplémentaires rémunérées

travailler-4-jours-par-semaine-1

Certains pays instituant l’idée de travailler 4 jours par semaine perçoivent un effet positif sur le bien-être de leurs citoyens. La France, où seulement 8% de la main-d'œuvre indique réaliser de très longues heures de travail et dont le pays enregistre des résultats extrêmement élevés en termes d’équilibre vie privée - vie professionnelle, est un pays où la semaine de travail de 35 heures est assez répandue. Environ un tiers des entreprises du pays applique ce plafond horaire à leurs employés, tandis que d’autres, généralement les travailleurs en col blanc, sont compensés par des heures supplémentaires rémunérées et des jours de récupération pour les heures de travail dépassant les 35 heures.

Cependant, la Loi a été remise en cause en France car le taux de chômage surpasse les 10%, et la productivité, qui a montré une augmentation initiale après son entrée en vigueur en l’an 2000, est en déclin. Malgré tout, la population active du pays reste parmi la plus productive au monde.

Compte tenu de la preuve de ces effets sur la productivité et sur l’équilibre vie privée - vie professionnelle, aux États-Unis, beaucoup d’entreprises expérimentent ce concept avec leur propre version des horaires de travail réduits. Les entreprises américaines, et même les ministères gouvernementaux, réduisent les heures et les jours passés au bureau pour augmenter le bien-être et l’engagement des employés.

KPMG, l’un des « big four » en audit, a fait des vagues en 2009 lors de l’introduction d’une option de semaine de travail réduite pour ses employés aux États-Unis. Barbara Wankoff, directeur de KPMG en solutions pour milieu du travail, a commenté la décision, en disant que « La satisfaction [de l’employé] augmente quand ils ont le contrôle de leur temps. Et cela augmente le moral, la productivité et la fidélité de l’employé à son employeur. »

KPMG fait partie de la minorité des grandes entreprises offrant des jours de travail réduits, que l'on retrouve communément dans de plus petites équipes.

C’est un fait : les gens heureux sont plus productifs

travailler-4-jours-par-semaine-2

Les antagonistes questionnent encore l’effet positif d’une semaine de travail réduite sur la productivité de l’entreprise et de l’employé et si la contrepartie en vaut la peine.

Offrir un planning pour travailler 4 jours par semaine a un effet certain sur l’équilibre vie privée-vie professionnelle. De même, il existe d’autres instances qui indiquent que plus d’heures passées à travailler ne mènent pas à de meilleurs résultats.

En fait, un moins peut être un plus en terme de productivité, comme c’est le cas avec la journée de 6 heures de travail de la Suède. Selon les entreprises suédoises ayant mis en place cette limite horaire, les employés qui signalent des niveaux élevés de bien-être le lient à l’équilibre entre travail et vie privée, leur donnant plus de temps avec leurs familles et amis et le consacrer à d’autres activités créatives. Pour ceux cherchant une justification pour une semaine de travail réduite, les études montrent une corrélation directe entre le bien-être et la productivité.

Dans un éditorial pour le New York Times, le fondateur de Basecamp Jason Fried reconnaît qu’« un meilleur travail est réalisé en quatre jours plutôt qu’en cinq ». Il s’agit de la justification de la politique de son entreprise de la semaine de 32 heures de mai à octobre, et travailler ainsi 4 jours par semaine. Tout comme les semaines de 32 heures de Basecamp, l’« U.S. Government Accountability Office » a adopté un nouveau calendrier pour son équipe. Employés de ce bureau du secteur public travaillent huit jours 9 heures et une journée de 8 heures avant de prendre un jour de congé. D’autres choisissent de travailler quatre jours par semaine avec des journées de 10 heures.

Travailler 4 jours par semaine : rêve ou réalité ?

travailler-4-jours-par-semaine-3

Une semaine de travail réduite peut peut-être avoir un effet positif sur la productivité, mais il existe des compromis à accepter. Nate Reusser, fondateur de Reusser Design, souligne les difficultés de planification pour pouvoir travailler 4 jours par semaine, surtout si un employé est malade. Les absences imprévues de membres de l’équipe sont un défi pour la répartition du travail sur un nombre réduit de jours. Toutefois, Reusser estime encore que le jeu en vaut la chandelle.

De même, une semaine de travail réduite peut rendre les quarts de travail plus difficiles. Les quarts de travail peuvent se superposer et provoquer une augmentation du coût de la main d’œuvre, ou encore empêcher que le service ne soit assuré durant les cinq jours pendant lesquels la majorité des entreprises américaines et des consommateurs opèrent.

Dans les entreprises qui réduisent simplement le nombre de jours travaillés mais non les heures, les employés peuvent être plus susceptibles de craquer lorsque deux heures supplémentaires sont ajoutés à leur journée de travail. Cela peut aussi entrer en conflit avec la garde d’enfants et imposer de nouvelles charges financières pour les parents qui travaillent et le personnel aidant.

The Atlantic a également commenté les problèmes du poids financier et des quarts de travail, ce qui suggère que travailler 4 jours par semaine est seulement applicable pour certains types de carrières et pour certaines tranches de revenu (lire : plus élevées).

En bref, si vous travaillez dans une entreprise qui doit être ouverte et accessible au public en continu, ou si vous n’êtes pas rémunéré par un salaire qui compense les heures travaillées en moins, une semaine de travail plus courte peut n’être rien de plus qu’une chimère.

Donc, travailler 4 jours par semaine, est-ce mieux que 5 ?travailler-4-jours-par-semaine-4

Durant une discussion avec le CEO de Google Larry Page, il a souligné que chaque fois que vous demandez à un groupe de travailleurs s’ils aimeraient plus de temps libre, ils répondront sans aucun doute « Oui ».

Jason Fried a volontiers reconnu que la période annuelle consistant à travailler 4 jours par semaine à Basecamp, et visant à favoriser la créativité en réduisant la fatigue et l’épuisement professionnel, est considérée « une aberration ». Et tandis que la Suède voit une tonne d’avantages découlant de leur programme de 6 heures de travail par jour, la France cherche à étendre les heures des travailleurs afin de lutter contre le taux de chômage élevé, où un jeune sur quatre n’a pas de revenu régulier.

La théorie est que les équipes sont plus heureuses de travailler pour une entreprise qui valorise leur temps et sont tout aussi heureux et habilités à fournir un effort supplémentaire durant leur journée. Ainsi, malgré le choc initial lié à la réduction de temps de travail, une semaine de travail réduite pourrait être quelque chose à considérer si votre entreprise s’inscrit dans le genre de travail qui peut créer des avantages tant pour les employés que pour les employeurs.

Trello Business Class vous connecte à vos outils préférés, tels que Salesforce, Github et bien d'autres.

En Savoir plus!